Tout savoir sur l'installation compteur électrique

Vous êtes sur le point d'emménager dans votre nouvel appartement car la famille s'agrandit. Vous aurez certainement besoin d'une installation compteur électrique pour avoir accès aux services d'EDF ou de tout autre fournisseur d'énergie. Retrouvez dans cet article tout ce que vous devez savoir pour bénéficier de façon efficiente d'un raccordement au réseau électrique.

Installation compteur électrique, compteur électrique, Enedis, EDF,

Pourquoi avez-vous besoin d'un compteur et où le trouver ?

Il serait inadéquat de parler d'installation compteur électrique sans au préalable savoir à quoi sert un compteur et où le trouver. Il faut tout simplement retenir que c'est un appareil qui vous donne la possibilité d'être raccordé au réseau électrique national tout en permettant de lire votre consommation mensuelle. Même si le marché de l'énergie s'est libéralisé en 2007 pour s'ouvrir à la concurrence, il n'en demeure pas moins que l'installation compteur électrique est l'apanage d'Enedis (ex-ERDF). Toutes les interventions techniques dépendent d'elle, peu importe votre fournisseur.

Vous pourriez aussi avoir besoin d'installer un compteur provisoire durant la construction de votre maison. C'est une possibilité qui existe, vous pouvez, donc, faire poser un compteur d'électricité provisoire sur un chantier. Cela vous permettra d'être approvisionné en électricité durant toute la période de vos travaux.

Installation compteur électrique, compteur électrique, Enedis, EDF,

Les types de compteurs

Il est toujours bon de savoir quel est le type de compteur électrique dont vous disposez ou alors qui sera installé dans votre logement. Sur le territoire français, vous retrouverez trois types courant : le compteur électromécanique, électronique, la nouvelle génération Linky.

Le compteur électromécanique

C'est le plus ancien dispositif qui existe en France. C'est dans la seconde moitié du 19e siècle qu'il voit le jour. Il est composé d'un disque en métal qui rote en fonction de votre consommation. Au-dessus de celui-ci, on retrouve un cadran qui indique en chiffre le nombre de kW que vous avez utilisé. Il tend à disparaître pour laisser la place à des appareils plus sophistiqués et moins facile à trafiquer.

Le compteur électronique

Avec ce compteur on est très loin du basique observé avec son prédécesseur. Apparu après la Seconde Guerre Mondiale, il est censé lutter contre les fraudes. Il est composé de deux touches S et D qui vous permettent d'avoir un ensemble d'informations en un laps de temps. Le D permet d'accéder à l'index de consommation tandis que le S vous présente la totalité du menu disponible. Y est alors inscrit, votre option tarifaire, le réglage du disjoncteur, le numéro de série du compteur, l'intensité maximale, l'intensité instantanée, le contrôle de fonctionnement, etc. Malgré sa complexité, il est de temps à autre confronté aux problèmes de surfacturation qui sont censés disparaître avec l'apparition des compteurs Linky.

Le compteur nouvelle génération Linky

Le compteur Linky vient dans la mouvance digitale. Elle a pour but d'améliorer l'efficacité énergétique globale en France à travers le développement de réseaux intelligents. Il offre plus d'indépendance à tous les protagonistes mis en scène (distributeur, fournisseurs, consommateurs) par le fait qu'il est interconnecté à un système de gestion à distance basé sur le même modèle technologique que le téléphone fixe. Il est plus facile pour Enedis d'intervenir sur le réseau en cas de coupure de courant. Dans certains cas, les techniciens peuvent intervenir à distance afin de rétablir le courant. C'est d'ailleurs pour ça que GRDF a opté pour l'installation des nouveaux compteurs Gazpar afin de pouvoir également gérer à distance en cas de coupure de gaz.

Installation compteur électrique : prix

En réalité vous ne payez aucun frais pour avoir un compteur fourni par le gestionnaire Enedis. En revanche vous devrez vous acquitter d'un prix représentant les frais de mise en service. Et bien sûr, le coût n'est pas le même selon que vous emménagez dans un appartement déjà raccordé au réseau électrique ou non. Il faut, par ailleurs, tenir compte des formules proposées par Enedis : Standard, Express, Urgence.

Grille tarifaire dans le cas de la mise en service d'une maison déjà raccordée au réseau électrique

  • Mise en service initiale standard : 10 jours ouvrés et 49,31 euro TTC
  • Mise en service initiale express : 5 jours ouvrés et 86,65 euro TTC
  • Mise en service standard : 5 jours ouvrés et 21,23 euro TTC
  • Mise en service express - énergie coupée : 2 jours ouvrés et 58,57 euro TTC
  • Mise en service d'urgence - énergie coupée Compteur mécanique / électronique : le jour même et 150,39 euro TTC
  • Mise en service d'urgence - énergie coupée Compteur communicant Linky : le jour même et 72,90 euro TTC.

Il est à noter que les frais et délais sont fixés par Enedis et s'appliquent à tous les fournisseurs selon la dernière mise à jour du 19 octobre 2018.

Le prix de raccordement au réseau électrique

Si un compteur électrique n'a jamais été installé dans la maison que vous allez occuper, vous devrez payer des frais de raccordements qui dépendront de plusieurs facteurs tels que : la puissance électrique que vous souhaitez avoir, le type de compteur utilisé (monophasé ou triphasé), votre zone électrique (ZE), le mode de raccordement choisi (aérien, souterrain, aérosouterrain) et si vous souhaitez éventuellement un compteur secondaire.

Grille des prix en cas de raccordements individuels de puissance inférieure ou égale à 36 kVA

ZFA Communes rurales - Petites agglomérations :

  • 3 kVA sans comptage : 1629,00 Prix en euro HT et 1954,80 Prix en euro TTC (TVA = 20%)
  • 12 kVA monophasé : 1716,00 Prix en euro HT et 2059,20 Prix en euro TTC (TVA = 20%)
  • 36 kVA triphasé : 1796,00 Prix en euro HT et 2155,20 Prix en euro TTC (TVA = 20%)

ZFB Grandes agglomérations - Grandes villes

  • 3 kVA sans comptage : 1810,00 Prix en euro HT et 2172,00 Prix en euro TTC (TVA = 20%)
  • 12 kVA monophasé : 1830,00 Prix en euro HT et 2196,00 Prix en euro TTC (TVA = 20%)
  • 36 kVA triphasé : 1930,00 Prix en euro HT et 2316,00 Prix en euro TTC (TVA = 20%)

Il est toujours bon de savoir que ces frais ne représentent en réalité que 60% du coût total car les autres 40% sont pris en charge par le TURP qui est le tarif d'utilisation des réseaux publics d'électricité payé par tous les foyers utilisateurs du réseau électrique en France. Ces tarifs sont valables pour l'installation d'un compteur électrique et ne sont donc pas applicables à l'installation d'un compteur de gaz. Retrouvez ici les prix du gaz mis à jour en août 2019.

Quelle est la procédure à suivre pour profiter de l'installation d'un compteur électrique ?

Dans le cas d'une maison connectée au réseau électrique

En quittant votre ancienne maison assurez-vous bien de résilier votre ancien abonnement même deux semaines avant et de transmettre le relevé de votre compteur à votre fournisseur. Lorsque vous arrivez dans votre nouveau local, il se peut que votre prédécesseur ait omis de résilier son contrat. Vous profitez donc de l'électricité qui peut malheureusement être suspendue sans préavis. Il est donc judicieux de mettre l'abonnement à votre nom afin d'éviter les multiples désagréments qui peuvent survenir. À cet effet vous devrez fournir les informations suivantes :

  • L'adresse complète du nouveau logement
  • Les relevés de compteur de l'ancien et du nouveau logement
  • Le nom de votre prédécesseur si vous le connaissez
  • Le numéro PDL (point de livraison) de votre compteur.

Dans le cas d'un nouveau raccordement

Si vous désirez être raccordé nouvellement au réseau électrique par Enedis, vous aurez le choix entre plusieurs options : raccordement à neuf, raccordement provisoire, modification de votre raccordement, le raccordement des panneaux solaires photovoltaïques. Dans tous les cas, vous devrez faire une demande soit à votre fournisseur qui la transmettra à Enedis, ou directement à ce dernier. Ensuite vous devrez constituer un dossier comprenant les pièces suivantes :

  • Un extrait de cadastre
  • Une copie du permis de construire ou de votre autorisation d'urbanisme
  • Un plan fait par le maître d'oeuvre ou l'architecte montrant distinctement l'accès à la rue et les branchements réseaux
  • Un document qui mentionne la puissance de compteur souhaitée
  • Une déclaration sur l'honneur qui vous engage à payer les travaux de raccordement que vous entamez
  • Des photographies de votre terrain

Lorsqu'Enedis sera en possession de ces informations, elle pourra procèder à une évaluation afin de vous proposer un devis que vous avez trois mois pour valider ou refuser.

Plus d'infos sur le distributeur Enedis à travers ce site.